CONTRIBUTION >>> LE JIHAD

Abdourahmane Ahmad Konaté, le Messie Promis -psl dit ceci :
Le mot jihad est tiré du mot Ijtihad qui signifie l’effort fourni pour combattre contre une situation qui s’impose à soi.
Cet effort n’est pas spécifique à l’Islam ni à la religion mais c’est une loi naturelle. L’effort est inhérent à la vie car lié à tous les êtres vivants.

Dans la forêt vierge, les arbres et les lianes se livrent à une compétition en hauteur pour recevoir les premiers rayons du soleil et éviter ainsi l’ombre. Quant aux animaux, il devient l’instinct de survie. Quand ce qui menace la vie est une épidémie, alors le jihad devient la recherche de vaccins. Quand c’est la famine, le jihad devient l’approvisionnement en vivres. Quand c’est l’ignorance, le jihad devient les programmes d’alphabétisation. Mais quand c’est un groupe armé assaillant, le jihad devient l’affrontement en réponse.
Donc cet effort  n’a pas un seul aspect mais il est lié à la nature de la menace ou la condition qui l’impose.
 Le jihad se subdivise en plusieurs catégories de valeur. Le jihad ‘’nafs ‘’  est l’effort contre sa propre âme ; il est le plus grand. Donc combattre son corps passionnel pour élever le spirituel est l’ultime combat du musulman ; à juste titre  la place où l’imam se tient pour officier la prière s’appelle ‘’Mihrab’’ qui signifie lieu de combat. Combat intérieur et personnel pour grandir son être moral et spirituel.
L’affrontement physique avec les armes sur un champ de combat vient en dernière  position dans l’ordre du mérite du jihad. Il ne se fait que de façon défensive lorsqu’il n’y a plus d’alternative ; pour notre survie puisque  le suicide est interdit par le St Coran. C’est dans ce même ordre d’idée qu’Allah conseille aux croyants de s’exiler du lieu où il leur est impossible de pratiquer leur religion car la terre est vaste. Et l’exemple nous est donné par notre guide infaillible Mouhammad –pbsl- en allant se refugier à Médine et en faisant la guerre de ‘’Badr’’ pour la survie des croyants.
Il faut savoir que ce combat obligatoire n’a qu’un seul intérêt : la sauvegarde de la parole d’Allah et non un intérêt matériel. Et l’agression sans droit est interdite par le St Coran (Ch.7v33)

Si c’est Allah que nous aimons et ses bénédictions que nous désirons, c’est dans le plus grand  jihad que nous allons jeter nos efforts tout en sachant qu’on doit réagir équitablement face à n’importe quelle menace inévitable. La légitime défense est partagée par tous les peuples de la terre et Allah gratifie celui qui meurt au jihad du titre de martyr.
L’Islam reste aujourd’hui l’unique religion qui garde encore ses révélations originelles toujours usuelles. L’Islam est combattu de nos jours dans le monde entier par les intellectuels, les medias et les politiques. Alors notre jihad revient à défendre l’Islam par les mêmes moyens. C'est-à-dire par la plume, les NTIC, les œuvres sociales et le lobbying de groupes parlementaires.
Le jihad aujourd’hui c’est l’argent pour financer la propagande  à travers des publications et des productions. Si les non-musulmans font de bonne œuvres sociales, les croyants doivent en faire davantage ; à commencer par le bon comportement qui doit devenir notre meilleur argument face à n’importe quelle situation. Nous sommes rassurés si nous faisons l’effort de refléter l’image du st prophète Mouhammad –pbsl,  nous aurons un soutient de taille : Allah, le Tout Puissant.